Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mars 2014 6 01 /03 /mars /2014 18:50

Ski-alpinisme

Quatre équipes locales à la Pierra Menta

Quatre équipes Speck-Sport seront au départ de la mythique Pierra Menta, du 20 au 23 mars, à Arêches-Beaufort, en Savoie.

Pour la 21e fois, des équipes aux couleurs de l’enseigne Speck-Sport vont affronter durant quatre jours les monumentales épreuves de ski-alpinisme de la Pierra Menta, qui se dérouleront du 20 au 23 mars à Arêches-Beaufort, en Savoie, sur les pentes du Grand-Mont. 200 équipes sélectionnées sur plus de 600 dossiers vont s’affronter sur des parcours présentant un total de 10 000 m de dénivelés positifs, dans de sublimes décors de haute montagne et des itinéraires ponctués de 15 sommets de 2000 à 2700 m !

Sous le regard de milliers de spectateurs, durant quatre jours, des montées harassantes et des descentes vertigineuses sont au menu des quatre duos Speck-Sport : Laurent Muller et Fabrice Roos (Strasbourg, 5e participation), Thomas Krebs (Soultz, 11e participation) et Didier Molli (Chamonix, 3eparticipation), Florent Malaise (Strasbourg 8e participation) et Arnaud Gachet (Arêches-Beaufort, 4e participation), Eric Géhant (Strasbourg, 18e participation) et Alain Speckbacher (Bitschwiller-lès-Thann, 1re participation). Ils seront accompagnés par Bruno Doridant (ancien équipier et connaisseur du défi) qui aura la charge de l’assistance et de la préparation des skis.

S’engager dans la course de ski-alpinisme de la Pierra Menta demande des qualités de résistance sportive et morale de haut niveau, comme le révèlent les recommandations des organisateurs pour terminer l’épreuve dans les délais imposés : être capable, durant cinq à six heures par étape, de tenir un rythme de montée de 800 m de dénivelé à l’heure, sur les 2800 m de dénivelé journalier exigé dans tous types de terrain ; pouvoir évoluer à pied (skis sur le sac) sur des arêtes étroites et vertigineuses, en terrain neigeux, rocheux ou mixte nécessitant parfois l’utilisation des crampons et des mains courantes installées ; pouvoir effectuer des descentes dans tous les types de neige (croûtée, ventée, trempée…) par temps de brouillard et sur des pentes fortes avec des couloirs pouvant atteindre 35 à 40°; être capable de résister aux intempéries que l’on peut rencontrer en haute montagne…

Bref, dans la froidure et dans la neige, c’est parfois l’enfer et il est vivement conseillé d’être bien préparé !

2014: L'Alsace du 28 février

Partager cet article

Repost 0
Published by tomalp
commenter cet article

commentaires