Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 août 2011 7 14 /08 /août /2011 19:32

Le 13 août 2011 s'est déroulée la 9e édition de l'ALPEN BREVET.

C'est sous un soleil radieux, que la jolie ville de Meiringen (Suisse, canton de Berne) accueillait ce samedi les 1700 participants à l'ALPEN BREVET.

logo

Entourée de montagnes dont les plus hautes cimes ressemblent à des grosses "m'ringues", Meiringen est situé sur un plateau entre le Brünigpass, la Grosse-Scheidegg, le Sustenpass et le Grimselpass.

 20110813--13---800x600-.jpg 20110813--25---800x600-.jpg

L'ALPEN BREVET est ce fabuleux challenge qui consiste à parcourir à vélo parmi les plus beaux cols alpins de Suisse.

20110813--33---800x600-.jpg 20110813--31---800x600-.jpg 20110813--32---800x600-.jpg

L'organisation propose aux concurrents trois parcours: Silber (3 cols, 131km et 3975m Grimsel – Furka – Susten), Gold (4 cols, 174km et 5100m Grimsel – Nufenen – Gotthard – Susten) et Platin (5 cols, 276km et 7035m Grimsel – Nufenen – Lukmanier – Oberalp – Susten). Il est d'ailleurs encore possible de faire le choix de son parcours en route.


Ma préférence allait vers le parcours Gold, parce qu'il emprunte le Nufenenpass (le col le plus haut de Suisse) et le Gotthardpass (par sa route pavée et historique du Val Tremola). En plus de passer par quatre cantons suisses différents (Berne, Valais, Tessin et Uri), le parcours coupe la ligne de partage des eaux du Rhône, du Rhin, du Pô et du Danube.

20110813--3---800x600-.jpg 20110813--20---800x600-.jpg

Après une bonne nuit au Brünigpass et après avoir avalé mon petit déj' favori, j'étais prêt à enfiler ma tenue de chantier munie du numéro 1611.

20110813--5---800x600-.jpg 20110813--6---800x600-.jpg

A 6H45, "même pas peur" sur la ligne de départ avec Clo parée pour la révolution (1789) .

Compte rendu du parcours GOLD:

Les 1700 cyclistes se sont élancés en même temps de Meiringen par 14°C. Nous nous étions placés derrière et ce fut idéal pour démarrer tranquillement. Après la première bosse (100mD+), le peloton commençait à s'allonger dans les premières rampes du Grimselpass.

Depuis Meiringen, la montée du Grimselpass (2160m) est relativement belle. La pente y est globalement régulière (max 8% pour les 1565m de dénivelé, 1H36) avec quelques replats qui permettent de récupérer et d'admirer le paysage qui soudainement devient minéral, même glacaire. Les jambes répondaient bien j'ai pu m'amuser toute la montée. C'est au col (km 33) que se trouve le premier ravitaillement où on trouvait tout ce qu'il faut!

20110813--1---800x600-.jpg   2010813-ALPA.jpg

De là débute la première descente, sur une chaussée impeccable. Nous sommes dans le Valais. J'ai pris la précaution de mettre ma veste. Très rapidement, on prend de la vitesse. Entre les épingles, le compteur grimpe à plus de 80km/h. Prudence, donc.

20110813-ALPE.jpg

C'est à Gletsch (km 38) que le parcours Silber part à gauche vers le Furkapass. Gold et Platin plongent très vite vers Ulrichen (km 49) à 1345m où débute la montée vers le Nufenenpass. C'est à Ulrichen que j'ai définitivement rangé ma veste pour la journée. La température était idéale. Le Nufenenpass est le col le plus haut de Suisse avec ses 2473m. Le début de la montée est un peu forestier, mais rapidement on se retrouve à nouveau dans le monde minéral. Les rochers, les cîmes enneigées et les plateaux glaciaires apparaissent de part et d'autre. La route du col est un peu plus raide (max 9% pour les 1128m de dénivelé, 1H07), mais la chaussée est bonne et s'achève par une série de jolies épingles qui débouche au col (km 64). Ce col m'a littéralement aimanté. Là nous attendait le second ravitaillement, tout aussi bien fourni que le premier (boissons, eaux, gels, barres, fruits, bouillon...).

 20110813--10---800x600-.jpg 

A présent, nous sommes dans Tessin. Le parcours file vers le Val di Bedretto que je connais bien en hiver pour le ski de randonnée. La descente est très très très rapide. Je passe les 100km/h dans la première partie. Lorsque j'ai vu à quelle vitesse se rapprochaient les épingles au moment du freinage, j'ai décidé de ralentir un peu. N'empêche que la jonction avec Airolo (km 87) s'est faite très vite (62km/h de moyenne). C'est à Airolo que le parcours Platin part à droite. C'est aussi là que je quitte mon compagnon du jour, un sympatique allemand du Bodensee qui a participé à toutes les éditions de l'Alpenbrevet. Ce dernier m'a d'ailleurs confirmé que c'est la première année qu'il faisait beau. J'apprécie!

 20110813--9-.jpg

A Airolo (1150m) le parcours Gold attaque ici sa partie la plus originale avec la montée du Gotthardpass par le Val Tremola. La montée de ce col n'est pas très pentue (max 8% pour 928m de dénivelé, 1H06). Sur les douze kilomètres de montée, dix kilomètres sont pavés. Il s'agit du parcours de la route historique du Col du Gotthard qui a été construite peu avant 1830. Au début les virages sont éloignés les uns des autres, mais plus on monte et plus les épingles à 180° sont rapprochées les unes des autres. Je grimpe le col avec un suisse des Grisons à qui je fais remarquer combien c'est beau. Il me répond: "Du hast recht, wir müssen den Kopf aus dem lenker!" - "Tu as raison, il faut lever sa tête du guidon!"- Ben oui, sinon je ferai du home-trainer, me dis je dans ma tête! Je me suis vraiment senti bien dans toute la montée au milieu de ces pavés, de ces épingles serrées en pleine montagne! Le paysage y est exceptionnel. La vue vers l'autoroute qui mène au tunnel du Gotthard est saisissante aussi: des voitures à l'arrêt dans les bouchons à perte de vue! L'arrivée au col à 2107m (km 99) entre rochers et lacs d'altitude est surprenante par sa beauté.

20110813--800x600-.jpg 20110813-ALPB.jpg

De suite, on se retrouve à vive allure dans la descente. A Andermatt dans ce joli village de montagne du canton d'Uri, il y a un ravitaillement. Ce sera mon dernier arrêt. "Go go go!" De là il faut encore descendre à Wassen (km 111), pied de la dernière difficulté du parcours, le Sustenpass.

Ce long col de ving kilomètres a une pente régulière de 8% environ (max 9% pour les 1356m, 1H25). Il a fait très chaud dès le début de la montée, mais qu'est ce que j'aime ça! Il faut attendre 10 kilomètres pour arriver au premier virage. Cependant après l'attente, la récompense est là avec un magnifique paysage glaciaire. Durant la montée, sur notre droite c'est le massif du Gross Spannort (Engelberg est juste de l'autre côté, encore des souvenirs de ski de randonnée). Vers 2000m,  quelques épingles conduisent à un tunnel qui débouche à 2282m (km 130) au Sustenpass. Un ravitaillement y est aussi installé. Ici la vue est saisissante vers le Sustenhorn, le Gwätechenhorn, Steingletscher... encore des sommets courrus à ski de randonnée. Youhououououououououou!

 20110813--2---800x600-.jpg 20110813-ALPC.jpg

Dès les premiers mètres de descente la vitesse s'envole à nouveau sur le compteur. Nous sommes de nouveau dans le canton de Berne. Je choisis comme d'habitude la prudence pour cette dernière descente, d'autant plus qu'il y a du vent. La dernière bosse ente Innertkirschen et Meiringen est avalée avec le grand plateau, je file vers l'arrivée (km 174) avec un énorme sourire aux lèvres tant la joie est intense. Le bonheur aura été présent du premier au dernier coup de pédale!

Finalement après 7h45, je passe la ligne comblé sans m'être fait dépasser et reçois mon "finisher-trikot".

20110813-ALPD.jpg

Que retenir:

Organisation impeccable. Ravitaillements impeccables. Chaussée en parfait état.  Météo idéale. Ambiance agréable.

 

Résultats:

GOLD: Thomas Krebs 28e/769

1611 » Krebs, Thomas (FRA) Soultz 02:01:48 01:51:53 01:40:04 02:12:13 07:45:56

SILBER: Clotilde Munch 169e/762 et 11e/81 Dames.

1789 » Munch, Clotilde (FRA) Soultz 02:27:18 01:52:58 03:01:41 07:21:56

20110813-CLOA.jpg 

Pour d'avantages de renseignements:

http://www.alpenbrevet.ch/

Le parcours: 

http://www.bikemap.net/route/538288

 

Encore une fiesta réussie!

Partager cet article

Repost0

commentaires

K


Superbe compte-rendu, belles photos, ça donne envie, vraiment. Bravo à vous !... bK.



Répondre
T


J'ai repéré de quoi faire la Grosse Scheidegg Bernard!



C


Tu parles d'une fiesta ... bien plus que ça !!!



Répondre