Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 mars 2012 4 01 /03 /mars /2012 12:16

DNA

Dernières Nouvelles d'Alsace du 29 février 2012

 

20120229-DNA.jpg

 

L'article des Dernières Nouvelles d'Alsace du 29 février 2012 (édition Guebwiller)

 

Soultz  Rencontre
Thomas Krebs, skieur-alpiniste

Thomas Krebs, 40 ans, technicien, est un « amoureux des grands espaces et de la montagne » (selon sa propre expression) et du ski-alpinisme, un sport méconnu appelé aussi ski de randonnée.

Il se pratique en montagne et, surtout en haute montagne, comportant des montées parfois abruptes pour lesquelles le skieur-alpiniste utilise des skis spéciaux avec une fixation, mobile pour la montée et bloquée pour la descente.

Pour les montées, des peluches anti-recul (appelées aussi peaux de phoques) sont utilisées sous les skis. Elles sont ensuite retirées lors des descentes pratiquées hors-pistes.

C'est une discipline en plein essor et qui attire de plus en plus de monde !

Selon la fédération, le nombre de pratiquants est évalué entre 55 000 et 85 000, assidus ou occasionnels.

C'est un sport complet qui requiert des qualités de skieur de descente, des qualités d'alpiniste pour les passages techniques nécessitant crampons aux pieds et corde, des qualités d'endurance et de résistance aux éléments naturels tels que le froid, le vent, l'humidité etc.

Le ski-alpinisme était le premier ski ayant existé et la première discipline olympique en 1924, aux Jeux d'Hiver de Chamonix.

L'équipement obligatoire, emporté dans un sac à dos, est le détecteur de victime d'avalanche (appelé DVA), une pelle et une sonde ainsi qu'un casque. Sont également conseillés une couverture de survie, des pansements compressifs, une boucle, un couteau suisse et du scotch.

Les chaussures et les skis, adaptés à cette pratique, pèsent respectivement environ 500 g et 700 g, plus 200 g pour les fixations.

Une longe (sangle avec mousqueton) et une corde d'encordement sont utilisées pour les passages d'arêtes, les skis étant portés sur le dos pour ces franchissements.

La Pierra Menta en Savoie, 10 000 m de dénivelé

Des panoramas fabuleux, le plaisir de l'effort (souvent extrême), les moments partagés entre amis et concurrents sont autant d'atouts qui nécessitent cependant, des règles élémentaires de sécurité et de bon sens pour les pratiquants.

Et c'est dans cette discipline du ski-alpinisme que s'exprime, depuis 1998, c'est-à-dire 14 années, le soultzien Thomas Krebs, également connu dans le monde du cyclisme, et plus particulièrement dans le VTT et dans le cyclo-cross. En effet, le skieur-alpiniste, champion d'Alsace masters de cyclo-cross en 2010 sous les couleurs du Vélo-Club « Soultzia », est en pleine préparation, (avec ses coéquipiers du Team Speck-Sport/ASPTT Strasbourg, Florent Malaise, Philippe Salvi, Eric Géhant, Fabrice Roos et Olivier Mayer) pour la 27e Pierra Menta, à Arêches-Beaufort, en Savoie, du 15 au 18 mars. Plus de 10 000 mètres de dénivelé répartis en quatre étapes. Il est également en course pour la Patrouille des Glaciers, en Suisse, de Zermatt à Verbier, le 28 avril, avec plus de 4 000 mètres de dénivelé et un départ à minuit. Deux épreuves prestigieuses de ski-alpinisme avec lesquelles il fera équipe avec Eric Géhant, son fidèle équipier depuis maintenant six ans. Thomas Krebs en sera à sa 9e participation pour la Pierre Menta alors qu'Eric Gehant en sera à sa 16e participation ! !

 

20120229 DNA (2)

 

Merci à Bernard Karcher, l'auteur de l'article.

Partager cet article

Repost0

commentaires

K

J'ai été très content de faire partager ta passion, Thomas, un grand moment, pour moi ! Bravo à toi et tout de bon, pour la suite.


bK
Répondre