Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 mai 2012 1 07 /05 /mai /2012 06:32

La Patrouille des Glaciers
PDG 2012 – Mot de conclusion du commandant
292516_384018774970841_111867122186009_1024450_331552542_n.jpg
"Chers militaires actifs au sein de la PDG, chères patrouilleuses et chers patrouilleurs, chers invités, amis, journalistes, partenaires et sponsors,
La 15ème édition de la PDG depuis 1984 s’est achevée – elle complète l’histoire de cet événement unique qu’est la Patrouille des Glaciers. La PDG 2012 nous a rappelé à sa manière la règle fondamentale, la loi de base de toute activité alpine : « il faut savoir renoncer »
Déjà durant la préparation de la course, nous avons dû mettre en place toute l’infrastructure par mauvais temps, ce qui a exigé des nerfs et fut un véritable tour de force vu les conditions difficiles.
La première course commençant par les départs de Zermatt, le 25 avril, a dû être interrompue peu avant minuit. Les patrouilles ont ensuite été forcées à rebrousser chemin et retourner au pied du Cervin ; en parallèle, le parcours d’Arolla à Verbier a pu être accompli sans interruption. Nos émotions furent tiraillées entre le sentiment de déception à Zermatt et celui de joie à Verbier.
La deuxième course a démarré comme prévu avec les départs de Zermatt, passant la Tête Blanche dans une ambiance de saine compétition en haute montagne. Cependant, les températures, qui avaient augmenté fortement, ont empêché le regel dans la zone du Val de Dix : Impensable de continuer la course dans de telles conditions ! Il a donc fallu rapatrier les patrouilles qui venaient de partir d’Arolla.
Et pour le final, un team de la PDG se retrouva bloqué à la cabane de Rossier, et se vit confronté à une extrême tempête de foehn qui arracha le toit de leur dortoir ; Quel soulagement d’apprendre, le lundi matin, qu’ils ont tous pu être évacués, sains et saufs, par un puma de l’armée !
Nous avons fait tout notre possible pour que les courses puissent avoir lieu. Nous avons également pris toutes les mesures garantissant la sécurité de chacun. Respectant les meilleures traditions de notre armée, nous avons dû prendre des décisions rapides et les exécuter de manière compétente. Bien que ces choix ne soient pas appréciés par tous, ils étaient nécessaires : « La sécurité avant tout ».
Je vous remercie tous cordialement pour votre engagement, votre soutien et votre compréhension. Durant les jours de la PDG 2012, je ne me suis pas seulement senti soutenu, mais porté par vous tous – un sentiment, qui est très important aussi pour un commandant.
Je voudrais pouvoir vous serrer la main à tous, à chaque soldat de notre armée, qui, d’une manière ou d’une autre, a contribué à la PDG 2012. Toute contribution de votre part était essentielle !
Je compatis aussi à la déception des patrouilles et de leurs proches, qui sont venus de tous horizons et qui ont dû renoncer : J’espère que ce sentiment de déception, bien compréhensible, sera bientôt remplacé par celui de fierté : Vous pouvez en effet être fiers d’avoir été prêts à relever le défi de cette course et fiers aussi d’avoir été capables, avec humilité, d’accepter le renoncement.
Je vous remercie tous, amis, invités, partenaires, sponsors, journalistes ainsi que nos supérieurs à la tête de l’armée : Votre confiance et votre soutien nous encouragent et nous stimulent à commencer les travaux de préparation pour 2014.
Vive la PDG !"
Ivo Burgener, commandant de la Patrouille des Glaciers
***

Partager cet article

Repost0

commentaires