Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 septembre 2011 7 18 /09 /septembre /2011 19:55

Voilà de quoi nous évader un peu virtuellement sur ce magnifique challenge qu'est l'Ultra Trail du Mont Blanc!



 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by tomalp - dans 2011
commenter cet article
12 septembre 2011 1 12 /09 /septembre /2011 19:10

Finale de l'Elsass Bluegrass Enduro Tour ou "Enduro du Grand-Ballon"

174758_281430959883_1908974_n.jpg

Dimanche 11 septembre 2011. Rendez -vous est donné à 7 heures à Soultz avec Danièle, Olivier et Clément pour nous rendre au sommet de "mon Grand-Ballon préféré" pour le départ de l'enduro du Grand-Ballon.

Bonnes surprises: il fait beau, on voit les Alpes et on devine le Rhin qui brille en plaine! C'est simplement magique d'être là-haut tôt le matin.

Jérôme Clémentz et le VCAG nous ont concocté un parcours de 35 kilomètres (-2000m / +1000m) de "toute beauté"!

- Premiers tours de pédales dans les pâturages du Roedelen pour nous rendre au départ de la 1ère des 5 spéciales du jour; ça fait du bien parce que je ne suis vraiment pas bien réveillé. Je sais cependant que dès la première spéciale lancée, je serai reveillé!

Danièle sera la première à s'élancer de nous quatre, suivie de Olivier et Clément. Je dois encore patienter 1/2 heure avant de pouvoir aussi m'amuser. Voir les autres partir, ça met juste l'eau à la bouche!

20110911b-copie-2.jpg 20110911c.jpg

- La première spéciale file vers le Judenhut, le rocher St Pirmin, l'Ebenceck, le Munsteraeckerlé pour finir au pont à Murbach. Cette spéciale me colle la traditionnelle "larme à l'oeil", puisque de ce sentier j'aperçois l'ancienne maison de mes grands-parents dans mon village préféré, Murbach. Jean-Luc me reconnaît malgré mon casque et tout mon acoutrement de Warior; il m'encourage. René Gross, Maire de Murbach aussi. Bouh, que d'émotions après seulement 18' de spéciales!

- La seconde spéciale relie le Hohrupf à Lautenbach, via le Schrangen. Un sentier que j'aime bien où il y a une portion tout en dévers qui donne une sensation fuyante au vélo et qu'il faut gérer finement. Super!

Absalon.JPG Rabsalon.JPG

Le vainqueur du jour: Rémy Absalon

- La troisième spéciale débutait à la Plaine de Rouffach (Boenlesgrab) pour finir au Schwartzenthann à Wintzfelden. Une spéciale où alternaient rochers et passages "freeride" en pleine forêt. Un régal de pilotes! Le travail de préparation a du y être énorme!

- La quatrième spéciale partait de l'Oberlinger, empruntait les lacets pour se finir à la Croix de Mission. Là j'apperçois mon domicile; ça sent aussi la fin :-(

photo--12-rec.JPG

- La dernière spéciale se courait en parallèle sur la Place de la Mairie à Guebwiller. "Entre Christmann et le Monoprix". Cette spéciale très courte n'en était pas moins spectaculaire avec quelques aménagements (marches, palettes, piscine, escaliers, bascule), mais ne durait que 40".

photo--13-.JPG photo--11-.JPG

Danièle: "esay!"

Après une seconde grimpée au Grand-Ballon pour récupérer nos voitures, la journée s'est terminée autour d'un verre entre amis en se racontant plein, plein, plein d'aventures qui nous sont arrivées durant la journée.

 ENCORE UNE BELLE JOURNEE!

Merci Clo pour tes belles photos.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by tom - dans 2011
commenter cet article
30 août 2011 2 30 /08 /août /2011 05:56

Samedi 27 août 2011: "Bienvenue dans les Vosges"

DSCI0002--1024x768-.JPG

6°C au Markstein, 8°C à Gérardmer

Après avoir retiré la plaque de cadre (n°337), ce sera mise à l'abri et recherche de chaleur. Brh... c'est qu'il caille dans ce pays Vosgien!

 

Dimanche 28 août 2011: "Le grand jour"

J'ai eu peur de me réveiller tout ridé avec une grande barbe blanche, mais il n'en fut rien. La journée de mes 40 ans sera superbe du début à la fin . La météo était de la partie et la cyclosportive "les Ballons Vosgiens" se déroulera donc dans des conditions optimales: 12°C au départ et 21°C à l'arrivée.

2011

18e édition des BV organisée par le Vélo Sport Géromois.

Deux épreuves avaient lieu: les Crêtes Vosgiennes (90km et 1600m) et les Ballons Vosgiens (155km et 3700m).

Je prenais part au magnifique parcours des Ballons Vosgiens, qui passera au bout de 90km tout près de mon domicile.

parcours.JPG

Le parcours des Ballons Vosgiens: Schlucht, Breitfirst, Kahler Wasen, Firstplan, Markstein, Bramont, Feignes, Grosse-Pierre, Mauselaine.

Ayant eu l'ordre de "modérer le moteur de ma machine", je me suis sagement placé derrière les quelques 500 concurrents sur la ligne de départ.

s [1024x768]

Le soleil est là! Yeah!

Le parcours débute par la belle ascension du Col de la Schlucht. Dans la montée, je rejoins mon ami "Seb" qui avoue ne pas être bien. Malheureusement, il sera contraint à l'abandon à cause d'un genou défaillant.

La route des crêtes était "majestueuse". Le soleil transperçait la brume qui remontait des fonds de vallons! Nous voilà sur les crêtes des Vosges entre chaumes et rochers, avec un panorama à pic vers les lacs glaciaires de Longemer, Blanchemer, Kruth.

Décidément, nous sommes des privilégiés là haut! Rien à redire: "La montagne, ça nous gagne!"

Peu avant le Markstein, le parcours partait à gauche pour atteindre les 1280m du Col du Breitfisrt (KM 34), puis plonger dans la descente du Platzerwasel.

Bonne surprise, arrivé dans Sondernach nous empruntions une route que je ne connaissais pas: la "rue du Landersbach". Une très jolie petite route qui nous mène tranquillement à 1163m au Kahler Wasen (KM 55). Les bénévoles du ravitaillement m'avouent avoir eu très froid en installant le poste à 7 heures ce matin. "Merci, sans vous, il n'y aurait pas de course!"

Là, j'ai une pensée pour Phil'Blind qui apprécie beaucoup la montagne située au nord; un amas de granit au milieu de nul part, dont les pierres sont disposées étrangement, le Steinberg (1177m).

La route descendante avec un bon revêtement nous a mené à Wasserbourg. A cet instant, j'ai enlevé ma veste et n'ai plus eu à la remettre. Apparemment "Hélios" le dieu du soleil participait aussi aux Ballons Vosgiens.

La montée du Col du Firstplan (722m, KM 73) fut sympa en compagnie de Vincent que j'avais rencontré à l'Alpenbrevet. La descente de ce même col vers Osenbach, puis Wintzfelden est monotone; ce n'est vraiment, vraiment, vraiment pas mon col sur ce versant!

b.jpg

Au Col du Bannstein (KM 87) se trouvait le second ravitaillement. Jean-Luc et Roland étaient signaleurs: "Toujours actifs pour le vélo ces deux là!"

yrec.JPG

A présent, direction le lac de la Lauch. J'y dépasse un gars en tenue italienne. "C'est dingue comme c'est cosmopolite!" me dis-je. KM 107, au ravitaillement du Markstein (1184m), une gentille bénévole me remplit les deux bidons ... avec respectivement  2 et 4 guêpes: à boire et à manger, glups!

Là, l'italien m'aborde avec une tape dans le dos "Salut Thomas, c'est Hervé!" Bravo tom, encore une preuve que tu n'es vraiment pas physionomiste! L'ex-licencié du Vélo Club Soultzia m'accompagnera vers le lac de Kruth, puis à travers Wildenstein. Une crevaison lente le força à s'arrêter pour réparer. Au Col du Bramont (956m) KM130, nous retrouvons le territoire vosgien.

f.jpg

Après être passé devant notre terrain d'entraînement hivernal favori (Pont de Blanchemer, Vologne), le Col des Feignes sous Vologne (922m, KM141, ravitaillement), nous ouvre les portes de la vallée du Chajoux, véritable "grenier à neige en hiver"! Le parcours longe le lac glaciaire de Lispach et sa tourbière flottante. "Mais qu'est-ce que la nature est belle..."

A partir du pont du Metty, la route se redresse enfin avec un passage un plus raide, puis nous conduit au Col de Grosse Pierre (954m). Il ne reste ensuite plus qu'à filer vers Gérardmer pour franchir la ligne d'arrivée à la Mauselaine (850m, KM155) après 6h14 à la 176e place.

g.jpg

Je franchis la ligne, une belle "nénette" m'applaudit: "Mais, c'est ma soeur!"

 

L'arrivée franchie marqua le DEBUT d'un grand moment pour moi. Plusieurs des personnes que j'aime étaient là (ma famille et mes amis).

Mym--11---Resolution-de-l-ecran-.JPG

DT.JPG

BK.JPG

329914_10150303882551670_573751669_8096742_3138098_o.JPG

zz.jpg

Mym--52---Resolution-de-l-ecran-.JPG

Mym--13---Resolution-de-l-ecran-.JPG

Mym--16---Resolution-de-l-ecran-.JPG

nico--Resolution-de-l-ecran-.jpg

Cette belle journée, c'est achevée autour d'une pizza avec un verre de champagne.

DSCI0006rec--Resolution-de-l-ecran-.jpg

famille--Resolution-de-l-ecran-.jpg

 

Remerciements:

Merci à ma famille et à mes amis,

Merci à la guêpe qui m'a fait quadrupler la lèvre et la langue,

Merci à Nolwen Leroy et à Miossec de m'avoir mis une chanson en tête toute la journée.

Ainsi se termine la petite série "FIESTA".

Partager cet article

Repost 0
Published by tomalp - dans 2011
commenter cet article
24 août 2011 3 24 /08 /août /2011 06:50

Partager cet article

Repost 0
Published by tomalp - dans 2011
commenter cet article
21 août 2011 7 21 /08 /août /2011 15:08

Ce samedi 20 août 2011, le Grand Raid "Verbier - Grimentz" a connu son édition la plus chaude en 22 éditions. 2357 coureurs se sont classés sur l'ensemble des 4 parcours proposés (130, 93, 68 et 37km). Dans la course reine "Verbier-Grimentz", le suisse d'Argovie Urs HUber s'est imposé chez les hommes et l'anglaise Sally Bigham chez les dames.

Voici le réçit de ma course:

C'est toujours avec beaucoup de plaisir que je me rends dans le Valais pour le Grand Raid. Cette cinquième participation revêt pour moi une saveur particulière après plusieurs années où je n'ai pu prendre le départ.

20110820-GRC--1-.jpg

Vendredi, après avoir passé (avec succès) le contrôle matériel à Sion, je me suis rendu à Verbier sous un soleil radieux. Les montagnes du massif du Mont-Blanc sont juste là de l'autre côté de la vallée. Quelle surprise pour moi de remarquer combien les glaciers et les faces de glace (Aiguille d'Argentière) ont perdu de leur volume!

20110820-GRC--2-.jpg

Je m'offre un rapide tour de ce charmant village. La ligne de départ est posée exactement là, où dans 8 mois et neuf jours, s'achèvera la Patrouille des Glaciers. Pourvu que nous soyons retenus parmi les participants. Ah lala Valais, tu me plais!

20110820-GRC--3-.jpg

Installé dans mon hébergement, je file de suite me mettre au frais et essayé de récupérer de mon insolation de la veille. Je suis encore tout déshydraté.

20110820-GRC--4-.jpg

Samedi, jour de la Saint Bernard (ben oui nous sommes juste à côté du col du même nom), réveil à 4H30. Je me sens nettement mieux qu'hier et qu'est ce que je me réjouis.

20110820-GRC--14-.jpg 20110820-GRC--13-.jpg

Mon dossard 56 me permet d'accéder dans le premier bloc juste sur la ligne de départ. J'y rencontre mon ami de ski-alpinisme Daniel. Nous échangeons quelques mots au sujet de l'hiver, puis après nous être souhaité mutuellement une bonne course, 6H30 pile, c'est le départ.

20110820-GRC--15-.jpg

Le parcours monte désormais aux Ruinettes avant de descendre à la Croix de Coeur via le joli tunnel dans les rochers. Le tunnel était éclairé de lumière rouges et la musique y grondait: sympa l'ambiance!

C'est dans cette première montée que les crampes se sont invitées dans ma course. Elles me contraindront plusieurs fois à l'arrêt et ne me quitteront plus jusque l'arrivée.

A cet instant, je me suis dit:

"tom, ta journée va être longue! Mais t'es au Grand Raid, il fait chaud et t'adore ça. Si aujourd'hui le seul souci de ta vie est d'avoir mal aux jambes, VIVE LA VIE  "

Une autre surprise fut une rallonge du côté de Veysonnaz, qui n'apporte rien au parcours. Le Wildhorn est droit face à nous. 

Ensuite, au niveau des Collons le single-track est à présent magnifiquement tracé et ce fut un régal. La descente sur Hérémence est toujours aussi belle à travers les prés pentus.

L'accueil à Hérémence est chaleureux, tout comme la raide montée vers Cerise. L'entame de la montée vers le Mandelon nous permet d'apercevoir le Mont Blanc de Cheilon et surtout le barrage de la Grande Dixence, quelle immense édifice!

Sur le haut du Mandelon, je m'offre un coup d'oeil vers les glaciers du fond de la vallée d'Evolène, vers la Dent Blanche et le Cervin... Ouha! Le sentier du Mandelon est superbe, hors course il se roulerait aisément. Là, un peu gêné par des concurrents moins à l'aise je dois poser plusieurs fois pied à terre. Mes crampes se rappelaient encore à mon bon souvenir, GLUPS!

La plongée sur Evolène est superbe et s'achève par une petite portion dans les racines bien distrayante. 

Je passe Evolène encouragé comme d'habitude de toute part par de très nombreux spectateurs et file vers Eison. Cette année le Grand Raid aura vraiment fait le plein en spectateurs, en chaleur, en bénévoles, en coureurs et ... en crampes.

En effet, dans la montée dite de La Vieille, des coureurs sont arrêtés de tous les côtés par des crampes ou par un coup de chaud. Il fait environ 34°C et je m'y sens bien. Heureusement, parce que ces fichues crampes commencent à me pincer sévèrement, de la cheville, jusqu'au bas du ventre, en passant par les doigts. Mais c'est le Grand Raid et j'y suis heureux.

Grd-Raid-07_-1--3-.jpg

A la Vieille nous sommes au pied du Pas de Lona (2787m) . Il m'aimante toujours autant ce Pas de Lona. Je finis son ascension pédestre avec Daniel que j'ai rejoins, nous plaisantons encore au sujet de l'hiver.

sportograf-21227883_lowres--1-.JPG

Nous passons le Basset ensemble en jetant un oeil à la Dent d'Hérens et au Weisshorn juste face à nous. A présent, il ne reste plus qu'à profiter de cette superbe descente vers Grimentz, via le lac de Moiry et son eau turquoise. Bastien m'y encourage au niveau du lac. J'apprendrais plus tard qu'il a brillament finit 3e de Evolène - Grimentz (Bravo Grand!).

Sous le barrage, nous traversons avec plaisir quatre fois la rivière glacée, il reste à passer le pierrier, une grande ligne droite et c'est fini.

Tiens une larme coule...

 

  20110820-GRC--24-.JPG

Le parcours 2011: 131km / 4900m 

Les montées: 700 / 350 / 450 / 450 / 1150 / 400 / 1200 / 150

Conditions 2011: sec, chaud, 12°C minimum et 34°C maximum

Finalement, j'accomplis un chrono de 9H06 et la 115e place avec la surpise et la satisfaction de constater que j'ai remonté des places tout au long de la journée: 159 / 135 / 132 / 130 / 125 / 124 / 121 / 115.

La course passée, je ne sais toujours pas comment j'ai fait pour tenir quelques 9 heures avec des crampes. On n'ignore souvent les capacités qui se cachent en nous quand on se sent bien dans sa peau!

20110820 GRC (19) [800x600] 20110820-GRC--20---800x600-.jpg

Après un vertigineux voyage en bus pour rejoindre Verbier, ma belle journée s'est achevée JOYE-usement chez mon ami Hervé également finisher de ce 22e Grand Raid. Une agréable soirée en compagnie de Mary-Claire, Axel et Malik.

Une QUATRIEME FIESTA réussie!

Partager cet article

Repost 0
Published by tomalp - dans 2011
commenter cet article
16 août 2011 2 16 /08 /août /2011 18:24

Voici un joli film sur cette aventure qu'est le Transalp.

Ici le Transalp 2011 en montainbike, 7 étapes, 600km et 20.000m.

Natascha et Danièle, avec vos trois victoires d'étapes et votre seconde place finale, vous nous avez fait vibrer.

Merci encore!


Voici le récit de Danièle:

http://courses.femininesassociees.over-blog.com/article-carnet-de-daniele-troesch-2eme-a-la-transalp-80965832.html

Partager cet article

Repost 0
Published by tomalp - dans 2011
commenter cet article
14 août 2011 7 14 /08 /août /2011 18:32

Le 13 août 2011 s'est déroulée la 9e édition de l'ALPEN BREVET.

C'est sous un soleil radieux, que la jolie ville de Meiringen (Suisse, canton de Berne) accueillait ce samedi les 1700 participants à l'ALPEN BREVET.

logo

Entourée de montagnes dont les plus hautes cimes ressemblent à des grosses "m'ringues", Meiringen est situé sur un plateau entre le Brünigpass, la Grosse-Scheidegg, le Sustenpass et le Grimselpass.

 20110813--13---800x600-.jpg 20110813--25---800x600-.jpg

L'ALPEN BREVET est ce fabuleux challenge qui consiste à parcourir à vélo parmi les plus beaux cols alpins de Suisse.

20110813--33---800x600-.jpg 20110813--31---800x600-.jpg 20110813--32---800x600-.jpg

L'organisation propose aux concurrents trois parcours: Silber (3 cols, 131km et 3975m Grimsel – Furka – Susten), Gold (4 cols, 174km et 5100m Grimsel – Nufenen – Gotthard – Susten) et Platin (5 cols, 276km et 7035m Grimsel – Nufenen – Lukmanier – Oberalp – Susten). Il est d'ailleurs encore possible de faire le choix de son parcours en route.


Ma préférence allait vers le parcours Gold, parce qu'il emprunte le Nufenenpass (le col le plus haut de Suisse) et le Gotthardpass (par sa route pavée et historique du Val Tremola). En plus de passer par quatre cantons suisses différents (Berne, Valais, Tessin et Uri), le parcours coupe la ligne de partage des eaux du Rhône, du Rhin, du Pô et du Danube.

20110813--3---800x600-.jpg 20110813--20---800x600-.jpg

Après une bonne nuit au Brünigpass et après avoir avalé mon petit déj' favori, j'étais prêt à enfiler ma tenue de chantier munie du numéro 1611.

20110813--5---800x600-.jpg 20110813--6---800x600-.jpg

A 6H45, "même pas peur" sur la ligne de départ avec Clo parée pour la révolution (1789) .

Compte rendu du parcours GOLD:

Les 1700 cyclistes se sont élancés en même temps de Meiringen par 14°C. Nous nous étions placés derrière et ce fut idéal pour démarrer tranquillement. Après la première bosse (100mD+), le peloton commençait à s'allonger dans les premières rampes du Grimselpass.

Depuis Meiringen, la montée du Grimselpass (2160m) est relativement belle. La pente y est globalement régulière (max 8% pour les 1565m de dénivelé, 1H36) avec quelques replats qui permettent de récupérer et d'admirer le paysage qui soudainement devient minéral, même glacaire. Les jambes répondaient bien j'ai pu m'amuser toute la montée. C'est au col (km 33) que se trouve le premier ravitaillement où on trouvait tout ce qu'il faut!

20110813--1---800x600-.jpg   2010813-ALPA.jpg

De là débute la première descente, sur une chaussée impeccable. Nous sommes dans le Valais. J'ai pris la précaution de mettre ma veste. Très rapidement, on prend de la vitesse. Entre les épingles, le compteur grimpe à plus de 80km/h. Prudence, donc.

20110813-ALPE.jpg

C'est à Gletsch (km 38) que le parcours Silber part à gauche vers le Furkapass. Gold et Platin plongent très vite vers Ulrichen (km 49) à 1345m où débute la montée vers le Nufenenpass. C'est à Ulrichen que j'ai définitivement rangé ma veste pour la journée. La température était idéale. Le Nufenenpass est le col le plus haut de Suisse avec ses 2473m. Le début de la montée est un peu forestier, mais rapidement on se retrouve à nouveau dans le monde minéral. Les rochers, les cîmes enneigées et les plateaux glaciaires apparaissent de part et d'autre. La route du col est un peu plus raide (max 9% pour les 1128m de dénivelé, 1H07), mais la chaussée est bonne et s'achève par une série de jolies épingles qui débouche au col (km 64). Ce col m'a littéralement aimanté. Là nous attendait le second ravitaillement, tout aussi bien fourni que le premier (boissons, eaux, gels, barres, fruits, bouillon...).

 20110813--10---800x600-.jpg 

A présent, nous sommes dans Tessin. Le parcours file vers le Val di Bedretto que je connais bien en hiver pour le ski de randonnée. La descente est très très très rapide. Je passe les 100km/h dans la première partie. Lorsque j'ai vu à quelle vitesse se rapprochaient les épingles au moment du freinage, j'ai décidé de ralentir un peu. N'empêche que la jonction avec Airolo (km 87) s'est faite très vite (62km/h de moyenne). C'est à Airolo que le parcours Platin part à droite. C'est aussi là que je quitte mon compagnon du jour, un sympatique allemand du Bodensee qui a participé à toutes les éditions de l'Alpenbrevet. Ce dernier m'a d'ailleurs confirmé que c'est la première année qu'il faisait beau. J'apprécie!

 20110813--9-.jpg

A Airolo (1150m) le parcours Gold attaque ici sa partie la plus originale avec la montée du Gotthardpass par le Val Tremola. La montée de ce col n'est pas très pentue (max 8% pour 928m de dénivelé, 1H06). Sur les douze kilomètres de montée, dix kilomètres sont pavés. Il s'agit du parcours de la route historique du Col du Gotthard qui a été construite peu avant 1830. Au début les virages sont éloignés les uns des autres, mais plus on monte et plus les épingles à 180° sont rapprochées les unes des autres. Je grimpe le col avec un suisse des Grisons à qui je fais remarquer combien c'est beau. Il me répond: "Du hast recht, wir müssen den Kopf aus dem lenker!" - "Tu as raison, il faut lever sa tête du guidon!"- Ben oui, sinon je ferai du home-trainer, me dis je dans ma tête! Je me suis vraiment senti bien dans toute la montée au milieu de ces pavés, de ces épingles serrées en pleine montagne! Le paysage y est exceptionnel. La vue vers l'autoroute qui mène au tunnel du Gotthard est saisissante aussi: des voitures à l'arrêt dans les bouchons à perte de vue! L'arrivée au col à 2107m (km 99) entre rochers et lacs d'altitude est surprenante par sa beauté.

20110813--800x600-.jpg 20110813-ALPB.jpg

De suite, on se retrouve à vive allure dans la descente. A Andermatt dans ce joli village de montagne du canton d'Uri, il y a un ravitaillement. Ce sera mon dernier arrêt. "Go go go!" De là il faut encore descendre à Wassen (km 111), pied de la dernière difficulté du parcours, le Sustenpass.

Ce long col de ving kilomètres a une pente régulière de 8% environ (max 9% pour les 1356m, 1H25). Il a fait très chaud dès le début de la montée, mais qu'est ce que j'aime ça! Il faut attendre 10 kilomètres pour arriver au premier virage. Cependant après l'attente, la récompense est là avec un magnifique paysage glaciaire. Durant la montée, sur notre droite c'est le massif du Gross Spannort (Engelberg est juste de l'autre côté, encore des souvenirs de ski de randonnée). Vers 2000m,  quelques épingles conduisent à un tunnel qui débouche à 2282m (km 130) au Sustenpass. Un ravitaillement y est aussi installé. Ici la vue est saisissante vers le Sustenhorn, le Gwätechenhorn, Steingletscher... encore des sommets courrus à ski de randonnée. Youhououououououououou!

 20110813--2---800x600-.jpg 20110813-ALPC.jpg

Dès les premiers mètres de descente la vitesse s'envole à nouveau sur le compteur. Nous sommes de nouveau dans le canton de Berne. Je choisis comme d'habitude la prudence pour cette dernière descente, d'autant plus qu'il y a du vent. La dernière bosse ente Innertkirschen et Meiringen est avalée avec le grand plateau, je file vers l'arrivée (km 174) avec un énorme sourire aux lèvres tant la joie est intense. Le bonheur aura été présent du premier au dernier coup de pédale!

Finalement après 7h45, je passe la ligne comblé sans m'être fait dépasser et reçois mon "finisher-trikot".

20110813-ALPD.jpg

Que retenir:

Organisation impeccable. Ravitaillements impeccables. Chaussée en parfait état.  Météo idéale. Ambiance agréable.

 

Résultats:

GOLD: Thomas Krebs 28e/769

1611 » Krebs, Thomas (FRA) Soultz 02:01:48 01:51:53 01:40:04 02:12:13 07:45:56

SILBER: Clotilde Munch 169e/762 et 11e/81 Dames.

1789 » Munch, Clotilde (FRA) Soultz 02:27:18 01:52:58 03:01:41 07:21:56

20110813-CLOA.jpg 

Pour d'avantages de renseignements:

http://www.alpenbrevet.ch/

Le parcours: 

http://www.bikemap.net/route/538288

 

Encore une fiesta réussie!

Partager cet article

Repost 0
Published by tomalp - dans 2011
commenter cet article
11 août 2011 4 11 /08 /août /2011 05:54

L'été avance, c'est le moment de faire la "présentation"des occupations de la saison à venir!

 

Je me réjouis, vivement que ça vienne!

Partager cet article

Repost 0
Published by tomalp - dans 2011
commenter cet article
8 août 2011 1 08 /08 /août /2011 16:48

Après ma première Fiesta sur les "Glorieuses" à vélo de route, j'étais impatient de m'offrir mon second cadeau.

Second cadeau d'anniversaire, le 6 août avec la "Trilogie":

Il s'agit de mon parcours fétiche à Mountain Bike. Il se déroule évidemment en montagne, tout près de la maison, on y est tranquille et surtout on s'y amuse!

20110806-TR.JPG

Description sommaire du parcours pour ceux qui sont intéressés:

70km et 2250m de dénivelé.

Ce parcours est une boucle au départ de Soultz qui emprunte de magnifiques chemins et sentiers à l'altitude moyenne de 900m (entre 300 et 1424m d'altitude).

- Croix de la Mission,

- Oberlinger,

- Drei Bannstein, 

- Bannstein, KM 11

- Engelstein,

- Plaine de Rouffach,

- Col du Boenlesgrab,

- Strohberg,

- Petit Ballon, KM 23

- Rothenbrunnen,

- Bockwasen,

- Steinmauer,

- Col du Hilsenfirst,

- Col du Lauchen,

- Breitfirst, KM 31

- Trehkopf,

- Markstein,

- Hundskopf,

- Mordfeld,

- Captainstressla,

- Haag, KM 41

- Roedelen,

- Grand Ballon,

- Sattelfels,

- Gerstacker,

- Firstacker,

- Col Amic,

- Freundstein,

- Col du Silberloch, KM 56

- Vieil Armand,

- Gros Chène, KM 70.

Un régal pour les amateurs de vrai Mountain Bike!

20110806-Trilogie--1-.jpg

Le rêve pour tout Mountainbiker.

20110806 Trilogie (3)

Du Hilsenfirst, coup d'oeil vers le Grand-Ballon.

20110806-Trilogie--7-.jpg

Du Haag, entrée du sentier du Sattelfels.

20110806-Trilogie--10-.jpg

Le sentier "qui se mérite", relie le Freundstein au Col du Silberloch. On apprend à slalomer, à monter, à descendre du vélo et à rouler les jambes en l'air pour éviter les orties.

20110806 Trilogie (16)

Le Vieil Armand.

20110806-Trilogie--15-.jpg

Après le Hartmannswillerkopf, on plonge vers la plaine.

20110806-Trilogie--20-.jpg

Appréciant de partager, je reste évidemment disponible pour qui veut y aller, pour une partie... ou pour la boucle complète.

Seconde Fiesta réussie!

Partager cet article

Repost 0
Published by tomalp - dans 2011
commenter cet article
6 août 2011 6 06 /08 /août /2011 19:47

Il est une habitude pour moi de m'offrir tous les ans, un joli parcours à la période de mon annivresaire. Cette année, je change de dizaine donc je m'y prends tôt.

Premier cadeau d'anniversaire, le 31 juillet avec les "Glorieuses":

 20110731

Il s'agit de mon parcours fétiche à vélo de route. Il se déroule en montagne, c'est tout près de la maison, on y est tranquille et surtout ça grimpe!

20110710.jpg

Pour faire le cicruit des "Glorieuses", il faut aimer prendre des risques comme l'indique ce panneau de part et d'autre de la route du Remspach.

Déscription du parcours pour ceux qui sont intéressés:

115km et 3500m de dénivelé.

Le parcours emprunte les grimpées de la région du Florival:

- Boenlesgrab, distance 5,2km et montée 433m,

- Ferme du Hilsenfirst, distance 4,9km et montée 472m,

- Remspach, distance 5,3km et montée 469m,

- Markstein, distance 6,9km et montée 401m,

- Lac du Ballon, distance 4,7km et montée 325m,

- Langmatt, distance 5,3km et montée 349m,

- Glashutte, distance 7,0km et montée 558m,

- Sainte Anne, distance 2km et montée 111m,

- Violettes, distance 0,7km et montée 50m.

Vous pouvez retrouver le parcours totalement décrit au lien suivant:

http://www.openrunner.com/index.php?id=1139192


Un régal pour les amateurs de grimpées et pour les amoureux du Florival!

Je reste disponible pour qui veut y aller, pour une, ... ou plusieurs grimpées.

Première Fiesta réussie!

Partager cet article

Repost 0
Published by tomalp - dans 2011
commenter cet article