Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 août 2011 7 21 /08 /août /2011 15:08

Ce samedi 20 août 2011, le Grand Raid "Verbier - Grimentz" a connu son édition la plus chaude en 22 éditions. 2357 coureurs se sont classés sur l'ensemble des 4 parcours proposés (130, 93, 68 et 37km). Dans la course reine "Verbier-Grimentz", le suisse d'Argovie Urs HUber s'est imposé chez les hommes et l'anglaise Sally Bigham chez les dames.

Voici le réçit de ma course:

C'est toujours avec beaucoup de plaisir que je me rends dans le Valais pour le Grand Raid. Cette cinquième participation revêt pour moi une saveur particulière après plusieurs années où je n'ai pu prendre le départ.

20110820-GRC--1-.jpg

Vendredi, après avoir passé (avec succès) le contrôle matériel à Sion, je me suis rendu à Verbier sous un soleil radieux. Les montagnes du massif du Mont-Blanc sont juste là de l'autre côté de la vallée. Quelle surprise pour moi de remarquer combien les glaciers et les faces de glace (Aiguille d'Argentière) ont perdu de leur volume!

20110820-GRC--2-.jpg

Je m'offre un rapide tour de ce charmant village. La ligne de départ est posée exactement là, où dans 8 mois et neuf jours, s'achèvera la Patrouille des Glaciers. Pourvu que nous soyons retenus parmi les participants. Ah lala Valais, tu me plais!

20110820-GRC--3-.jpg

Installé dans mon hébergement, je file de suite me mettre au frais et essayé de récupérer de mon insolation de la veille. Je suis encore tout déshydraté.

20110820-GRC--4-.jpg

Samedi, jour de la Saint Bernard (ben oui nous sommes juste à côté du col du même nom), réveil à 4H30. Je me sens nettement mieux qu'hier et qu'est ce que je me réjouis.

20110820-GRC--14-.jpg 20110820-GRC--13-.jpg

Mon dossard 56 me permet d'accéder dans le premier bloc juste sur la ligne de départ. J'y rencontre mon ami de ski-alpinisme Daniel. Nous échangeons quelques mots au sujet de l'hiver, puis après nous être souhaité mutuellement une bonne course, 6H30 pile, c'est le départ.

20110820-GRC--15-.jpg

Le parcours monte désormais aux Ruinettes avant de descendre à la Croix de Coeur via le joli tunnel dans les rochers. Le tunnel était éclairé de lumière rouges et la musique y grondait: sympa l'ambiance!

C'est dans cette première montée que les crampes se sont invitées dans ma course. Elles me contraindront plusieurs fois à l'arrêt et ne me quitteront plus jusque l'arrivée.

A cet instant, je me suis dit:

"tom, ta journée va être longue! Mais t'es au Grand Raid, il fait chaud et t'adore ça. Si aujourd'hui le seul souci de ta vie est d'avoir mal aux jambes, VIVE LA VIE  "

Une autre surprise fut une rallonge du côté de Veysonnaz, qui n'apporte rien au parcours. Le Wildhorn est droit face à nous. 

Ensuite, au niveau des Collons le single-track est à présent magnifiquement tracé et ce fut un régal. La descente sur Hérémence est toujours aussi belle à travers les prés pentus.

L'accueil à Hérémence est chaleureux, tout comme la raide montée vers Cerise. L'entame de la montée vers le Mandelon nous permet d'apercevoir le Mont Blanc de Cheilon et surtout le barrage de la Grande Dixence, quelle immense édifice!

Sur le haut du Mandelon, je m'offre un coup d'oeil vers les glaciers du fond de la vallée d'Evolène, vers la Dent Blanche et le Cervin... Ouha! Le sentier du Mandelon est superbe, hors course il se roulerait aisément. Là, un peu gêné par des concurrents moins à l'aise je dois poser plusieurs fois pied à terre. Mes crampes se rappelaient encore à mon bon souvenir, GLUPS!

La plongée sur Evolène est superbe et s'achève par une petite portion dans les racines bien distrayante. 

Je passe Evolène encouragé comme d'habitude de toute part par de très nombreux spectateurs et file vers Eison. Cette année le Grand Raid aura vraiment fait le plein en spectateurs, en chaleur, en bénévoles, en coureurs et ... en crampes.

En effet, dans la montée dite de La Vieille, des coureurs sont arrêtés de tous les côtés par des crampes ou par un coup de chaud. Il fait environ 34°C et je m'y sens bien. Heureusement, parce que ces fichues crampes commencent à me pincer sévèrement, de la cheville, jusqu'au bas du ventre, en passant par les doigts. Mais c'est le Grand Raid et j'y suis heureux.

Grd-Raid-07_-1--3-.jpg

A la Vieille nous sommes au pied du Pas de Lona (2787m) . Il m'aimante toujours autant ce Pas de Lona. Je finis son ascension pédestre avec Daniel que j'ai rejoins, nous plaisantons encore au sujet de l'hiver.

sportograf-21227883_lowres--1-.JPG

Nous passons le Basset ensemble en jetant un oeil à la Dent d'Hérens et au Weisshorn juste face à nous. A présent, il ne reste plus qu'à profiter de cette superbe descente vers Grimentz, via le lac de Moiry et son eau turquoise. Bastien m'y encourage au niveau du lac. J'apprendrais plus tard qu'il a brillament finit 3e de Evolène - Grimentz (Bravo Grand!).

Sous le barrage, nous traversons avec plaisir quatre fois la rivière glacée, il reste à passer le pierrier, une grande ligne droite et c'est fini.

Tiens une larme coule...

 

  20110820-GRC--24-.JPG

Le parcours 2011: 131km / 4900m 

Les montées: 700 / 350 / 450 / 450 / 1150 / 400 / 1200 / 150

Conditions 2011: sec, chaud, 12°C minimum et 34°C maximum

Finalement, j'accomplis un chrono de 9H06 et la 115e place avec la surpise et la satisfaction de constater que j'ai remonté des places tout au long de la journée: 159 / 135 / 132 / 130 / 125 / 124 / 121 / 115.

La course passée, je ne sais toujours pas comment j'ai fait pour tenir quelques 9 heures avec des crampes. On n'ignore souvent les capacités qui se cachent en nous quand on se sent bien dans sa peau!

20110820 GRC (19) [800x600] 20110820-GRC--20---800x600-.jpg

Après un vertigineux voyage en bus pour rejoindre Verbier, ma belle journée s'est achevée JOYE-usement chez mon ami Hervé également finisher de ce 22e Grand Raid. Une agréable soirée en compagnie de Mary-Claire, Axel et Malik.

Une QUATRIEME FIESTA réussie!

Partager cet article

Repost 0
Published by tomalp - dans 2011
commenter cet article

commentaires

clo 21/08/2011 21:16



compte rnedu qui fait rêver... comme les autres ! sauf pour les crampes ...


Bravo Tom !



MaM 21/08/2011 20:07



Je suis toujours bluffée par tes capacités à surmonter des épreuves physiques tellement grandes, et avec des crampes !


Tout simplement BRAVO!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!



KARCHER Bernard 21/08/2011 17:38



Superbe reportage, Thomas, superbes photos, bravo !... Pour les crampes, essaies les dragées de sodium !... bK.



tom 21/08/2011 18:45



Ayant attrapé mes premières crampes après 20 minutes et 12°C, je pense que j'étais encore sous le coup de ma déshydratation de l'avant veille. Cependant, la prochaine fois j'essaierai les draguer
comme tu dis. Ah non, les dragées de sodium...